Les temples de la région de Khon Kaen à visiter

L'article vous plaît ?
  •  
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •  
    7
    Partages

Les temples à visiter dans la région de Khon Kaen-

Toujours dans l’optique de préparer mon voyage à Khon Kaen, je vais parler des temples que je souhaiterais visiter à Khon Kaen. J’aime beaucoup décrypter les symboliques des temples bouddhistes et je pense y aller plusieurs fois pour essayer de comprendre les messages qu’ont voulu transmettre les anciens dans ces édifices.  Je vous ferai part de mes découvertes dans un prochain article. Alors c’est parti !

Le temple Wat Nong Wang

Temple bouddiste Wat Nong Wang de Khon Kaen - Thai Passion

Temple bouddiste Wat Nong Wang de Khon Kaen

Le nom de ce temple est officiellement “Phra Mahathat Kaen Nakhon” ce qui signifie “Les reliques du Grand Buddha” ou “Les neuf histoires du Stupa de Wat Nong Waeng” est un temple royal thaï de la vieille ville. Wat Nong Waeng est situé près du marais de Kaen Nakhon sur Klangmuang Road, dans le district de Muang. Phra Mahathat Kaen Nakhon a été créé pour célébrer le jubilé d’or (50 ans) de l’accession au trône de Sa Majesté Bhumibol Adulyadej (de la dynastie Rama IX) et le 200 ème anniversaire de la création de la province de Khon Kaen. Sa flèche de style Indochine-Dvaravati de l’époque Indochino-Dvaravati, imitait Phra That Kham Kaen. Sa base est une forme carrée de 50 mètres de chaque côté et de 80 mètres de haut, où se trouvent les reliques des quatre mini-Bouddhas dans chaque coin abrité par un mur de cristal à sept têtes de nāga.

Le temple Wat Thung Setthi

Temple Wat Thung Setthi de Khon Kaen

Temple Wat Thung Setthi de Khon Kaen

Ce temple est légèrement différent des temples habituels. Avec son extérieur blanc aux accents d’or et de bleu, il se différencie des temples traditionnels de couleur or et rouge. De belles statues blanches se trouvent dans tout le temple. En montant l’escalier blanc, vous sentez l’atmosphère calme et sereine qui s’y dégage. Le lac aux nénuphars entourant Wat Thung Setthi c’est vraiment la cerise sur le gâteau.

Pensez à vous habiller convenablement pour visiter le temple.

Le temple Wat Pa Thamma Utthayan

Temple Wat Pa Thamma Utthayan de Khon Kaen

Temple Wat Pa Thamma Utthayan de Khon Kaen

Ce temple est situé à environ 15 km du centre ville de Khon Kaen. Il y a un grand espace pour se balader dans la forêt avoisinante. C’est clame et reposant. Profitez-en pour passer une demi-journée. J’espère y aller pour méditer.

Le temple Pra That Kham Khan

Le temple Pra That Kham Khan

Le temple Pra That Kham Khan

Pra That Kham Khan est un site religieux important pour la population locale de Khon Kaen et dont la célébration a lieu chaque année le jour de la pleine lune du sixième mois lunaire. Phrathat Kham Kaen est situé dans la région de Wat Chetiyaphum. Selon le mythe local, il a été dit que le roi de la ville de Mori dans le royaume khmer demanda à 9 moines supérieurs d’apporter des reliques du Seigneur Bouddha pour être placé dans Phrathat Phanom. Sur le chemin, la caravane a passé une nuit à camper près d’un tamarinier mort. La caravane est arrivée à Nakhon Phanom le lendemain juste pour apprendre que Phrathat Phanom avait déjà été achevé, alors ils sont retournés sur le même chemin avec le désir de placer les reliques dans leur ville natale. Sur le chemin du retour, ils ont été surpris de voir les tamariniers morts fleurir à nouveau. Ainsi, ils ont décidé de construire un Phrathat ici et ont placé les reliques et les images de Bouddha à l’intérieur, nommant Phrathat Kham Kaen qui signifie le stupa au bois de tamarinier.

Le temple Wat Chai Si

Le temple Wat Chai Si

Le temple Wat Chai Si

Ce temple comporte de belles peintures murales à l’intérieur et à l’extérieur de la salle d’ordination faites par Sim ou Ubosot de Wat Chai Si (un artisan populaire de Maha Sarakham connu comme Thong Thipcha). Les murs sont construits en briques et avec des enduits de chaux, mais toutes les surfaces disponibles sont recouvertes d’une série éclectique de peintures murales représentant les vies passées du Bouddha, les punitions dans divers enfers bouddhistes et une variété de traditions locales. En 1993, le département des Beaux-Arts a fait agrandir le toit pour protéger les peintures murales du soleil et de la pluie, et améliorer le paysage environnant. Il y a aussi un musée folklorique à proximité où l’on peut trouver de l’équipement et des ustensiles folkloriques rares du Nord-Est.

Le temple Wat Pa Saeng Arun

Le temple Wat Pa Saeng Arun

Le temple Wat Pa Saeng Arun

Le temple Wat Pa Saeng Arun a une forme atypique. Ses peintures murales, son style et sa solidité font sa beauté . En plus d’être une attraction touristique importante, ce lieu vénéré a été conçu pour que les générations futures puissent apprendre, apprécier et conserver l’architecture locale. Le Sim ou Ubosot du Wat Pa Saeng Arun est un mélange des styles architecturaux du nord de l’Isan et de la région centrale. Orientée vers l’est, la salle est large de 15 mètres et longue de 34 mètres. Le sommet de la salle a été réalisé en or pur et s’élève à 60 mètres au-dessus du sol. Le bâtiment se compose de 52 poteaux, 14 fenêtres et 3 portes. Le toit est recouvert de tuiles traditionnelles de style thaïlandais de couleur rouge orangé. Il y a 4 clochers situés à chaque coin du mur de la salle. La construction de Sim Isan a duré 9 ans et a couté environ 49 millions de baht.

Le temple Wat Machim Wittayaram

Le temple Wat Machim Wittayaram

Le temple Wat Machim Wittayaram

Wat Sanuan Wari Patthanaram a des peintures murales parfaites à l’extérieur et à l’intérieur du Sim comme celles de Wat Chaisi et Wat Sa Bua Kaeo. Les murs extérieurs sont principalement recouverts de scènes de l’épopée de Sinsai, qui commencent sur le mur sud et se déplacent dans le sens des aiguilles d’une montre autour du bâtiment, interrompues par un panneau de scènes de l’enfer sur le mur ouest. Les murs intérieurs sont consacrés exclusivement à la Vessantara Jataka, comme ceux du Wat Ban Lan. Les peintures murales sur les murs intérieurs du Wat Sanuan Wari représentent des scènes des 13 chapitres de la Vessantara Jataka, connue en lao comme Pha Wetsandon Chadok ou Pha Wet. Comme celles de l’extérieur, les figures intérieures sont présentées de manière simple et expressive. Les peintures sont organisées en deux registres horizontaux de panneaux séparés par des bordures décoratives verticales, reflétant le schéma de composition du pha phra wet (transcription du thaïlandais, pas du laotien), les rouleaux de tissu horizontaux utilisés dans les festivals Bun Pha Wet ou Vessantara Jataka qui ont lieu annuellement dans pratiquement chaque wat à Isan. Le récit commence sur le mur latéral à gauche du mur arrière, dans le coin supérieur droit (donc adjacent au mur arrière), et se poursuit dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Chaque registre est divisé en panneaux, comme pour les rouleaux de tissu, pour un total de 13 panneaux ; chacun des 13 panneaux correspond à l’un des 13 chapitres du jataka.

Et vous, aimez-vous visiter des temples bouddhistes ?

Dites moi dans les commentaires lequel vous préférez. Avez-vous des suggestions de visite de temples à me faire ? En attendant vos réponses je vous dis à bientôt !


L'article vous plaît ?
  •  
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •  
    7
    Partages

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!