Comment bien apprendre la langue thaï ?

L'article vous plaît ?
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

Comment bien apprendre le thaï-

Apprendre la langue thaï peut paraître assez difficile parce que nous n’avons pas les mêmes repères à l’écrit et phonétiquement. Dans le monde, près de 60 millions de personnes parlent le thaï. Dans cet article, je vais tenter de vous aider à structurer votre apprentissage. Alors c’est parti !

Connaitre l’alpha-syllabaire thaïlandais

L’un des premiers conseils que je pourrais donner c’est d’apprendre l’alpha-syllabaire thaïlandais. Il y a 20 consonnes et 24 voyelles écrites en plusieurs lettres différentes selon l’intonation. Cela peut paraître beaucoup et les voyelles sont prononcées avec un son plus ou moins long. L’alphabet thaïlandais est donc phonétique. Il faut apprendre un petit peu chaque jour, alors vous pourriez mettre deux affiches sur votre mur : une pour les consonnes et une pour les voyelles. Et répétez un peu à chaque fois que vous passez devant !

À ce stade, tout ressemblera à des symboles étranges qui ne sont pas associés à un son ou à une fonction dans votre esprit. C’est pas grave. Chaque jour, regardez chaque symbole et faites le son auquel est rattaché chaque symbole. Pour en savoir plus, visitez le site wikipédia.

Apprenez à écrire le thaï

Entraînez-vous à écrire des lettres en thaïlandais. C’est tout aussi important que le parlé. A ce stade, vous apprenez à associer ces nouveaux symboles et sons à des mots familiers. Chaque lettre a un trait spécifique, je vous recommande d’apprendre à écrire en thaï pour apprendre comment chaque lettre est écrite.

Commencez par vous entraîner avec des mots de base comme “Bonjour”, “Merci” ou “Au revoir”.  Emportez-les avec vous partout où vous allez et jetez constamment un coup d’œil sur eux, puis dites le mot à voix haute. Je commencerai par cette liste.

Maîtrisez-les, puis utilisez Google Translate pour rechercher et explorer de nouveaux mots. Utilisez également leur outil de prononciation pour entendre le son des mots d’un locuteur natif.

Pratiquez le thaï sur place

Sur place, n’ayez pas peur d’essayer de communiquer. Ne pas être capable de s’exprimer semblera bizarre auprès des locaux et ce sera même frustrant pour vous. Apportez un petit dictionnaire de poche et cherchez les mots dont vous avez besoin pour communiquer couramment. Ne vous souciez pas de phrases complètes ou d’une grammaire parfaite.

Entraînez-vous à parler avec les gens du coin tous les jours. Les Thaïlandais s’intéressent aux étrangers et seront ravis de poser toutes sortes de questions. Ils seront probablement gênés s’ils ne parlent pas bien français, mais ils insisteront pour comprendre ce qu’ils demandent en thaïlandais. Essayez de maximiser le temps que vous passez avec les gens du coin. Ils se feront un plaisir de vous faire découvrir leur culture. Souriez et hochez la tête si c’est par là qu’il faut commencer.

Etre immergé dans une nouvelle langue est complètement épuisant pour votre cerveau. Si vous avez du mal à comprendre même la conversation la plus simple, vous en paierez le prix – assurez-vous de dormir suffisamment chaque jour pour que votre cerveau soit rafraîchi et que vous soyez prêt à relever de nouveau le défi.

Pratiquez le thaï sur internet

Un autre conseil également : parcourez les forums de langue et trouvez un thaï qui veut apprendre le français. Vous pourrez ainsi apprendre communément et progresser ensemble gratuitement ! Un coup de webcam et c’est parti !

J’aime aussi regarder des vidéos sur Youtube tout en répétant les phrases. Puis j’écris le mot également pour comprendre la mécanisme de prononciation. C’est un exercice complet qui permet de bien progresser.

Privilégiez vos centres d’intérêt

Achetez un magazine sur votre passion en thaïlandais. Il est important de choisir quelque chose qui vous intéresse. Pour les plus assidus, vous pouvez recopier les phrases mot pour mot, en thaïlandais, dans un cahier. Pour chaque paragraphe, vous pouvez écrire le mot français à côté.

Attaquez l’apprentissage de nouveaux mots et phrases avec une curiosité intense. Vous ne cesserez jamais d’apprendre ou de vous améliorer. Le thaï est une langue merveilleuse et poétique, avec beaucoup d’idiomes et de jeux de mots pour vous exprimer. Ayez toujours sur vous un carnet de notes et notez les nouveaux mots ou les nouvelles expressions pour pouvoir les consulter plus tard.

Faites-vous aider par un natif

A vrai dire, je ne suis pas fan des coach en langue qui ne sont pas natifs. C’est un choix que j’explique par le fait que je trouve cela logique et qu’il est inutile de tourner autour du pot pendant 3 heures.

La méthode que je préfère est celle qui consiste à se faire aider par un natif. Par exemple, vous pouvez visiter ce site qui a été fondé par ma petite amie. Alors, certes, elle ne parle pas français mais en anglais. En tout cas, elle prend son travail à cœur et se fera un plaisir de vous aider à progresser.

Aussi, nous pouvons vous mettre en relation avec des étudiants en langue qui souhaitent apprendre le français. C’est très enrichissant et c’est une façon très maline de progresser tout en se faisant des amis !


L'article vous plaît ?
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!